SELON QUE VOUS SEREZ PUISSANT OU MISERABLE

Publié le par Eliane LECUYER

mis à jour le 11-02-12.(chapitre 12). 

Sujet de réflexion....voir chapitre 6

Madame Pereira est passible de:

75000 euros d'amende et de 2 ans de prison pour: 

AVOIR AU REFUGE PLUS DE 50 CHIENS.... s'il y a de plus en plus de chiens trouvés, jetés sur les routes, à qui la faute ?..

A ceux qui s'en débarrassent sans scrupules ?

Aux pouvoir publics qui s'en contrefichent, ne bougent pas le petit doigt et laissent proliférer les trafics, importation,élevages douteux ou clandestins qu'il serait très facile de découvrir et de démanteler ?

Ou à ceux qui se dévouent sans compter et refusent d'euthanasier ces victimes innocentes ???...

Oui car tout est là, nous n'aurions eu aucune poursuite, il n'y aurait pas eu de comparution en justice si nous nous tenions au nombre de 50 chiens !!! ce qui signifierait que chaque matin les plus vieux seraient piqués pour faire entrer les plus jeunes jusqu'à ce soit leur tour d'être exterminés !!!! Comment peut-on oser demander celà ? On nous prend pour quoi ? un refuge ou un abattoir ?????

En revanche,,, le sadisme d'un individu qui utilise son cerveau pour imposer 3 ans de souffrance à son chien de la manière la plus calculée ! 1 mois de prison avec sursis et 3000 euros d'amende ! 

Vous avez bien lu ,,,Le sadisme: 1 mois et 3000 euros !!!!

Le dévouement et la générosité: 2 ans et 75000 euros. 

____________________________________

Fondatrice du refuge de BUIGNY ST MACLOU, écoeurée, révoltée, mais ni accablée, ni résignée, j'ai décidé de publier sur ce blog un feuilleton à raison d'un épisode par semaine!

CHAPITRE 11

TITRES ENVISAGES :                                       -- Selon que vous serez Puissant ou Misérable 

                              Ou   -- FRANCE, dernière république soviétique en Europe ( par son administration )

                              Ou   -- Ubu n'est pas mort, il sévit à Buigny st Maclou 

                              Ou   -- Tribulation d'un refuge sans reproches

                              Ou  -- Vous n'allez pas me croire !!! et pourtant, c'est vrai, je le jure !!! 

J'éspère que le CANARD ENCHAINE trouvera cette histoire entièrement vraie ou l'absurdité absolue dépasse tout ce que l'on peut imaginer !!

A suivre ! 

CHAPITRE 1

Jusqu'au début des années 2000, les choses se passaient bien, les inspections étaient faites par des vétérinaires compréhensifs qui voyaient les animaux bien traités, bien nourris, bien soignés, très aimés. Aimant les bêtes eux aussi, ils comprenaient les difficultés, le dévouement, la générosité, il ne leur serait jamais venu à l'idée de considérer les bénévoles du refuge comme des coupables quand le nombre de chiens augmentait. Ils savaient reconnaitre les vrais responsables de cet accroissement, ceux qui se débarrassent sans scrupules de leur compagnons, pas ceux qui donnent leur temps 365 jours par an pour y faire face.

Ils comprenaient que : plus il y a d'animaux victimes, plus il y a de difficultés pour les refuges, plus de frais, plus d'entretien, plus de nourriture, plus de soins vétérinaires, plus de travail pour le personnel.

A leur retraite ce fut un bouleversement complet. Il n'y eut plus aucune considération, mais des exigences impérieuses. Des lois, des textes, des normes! Bruxelles et l'administration entendaient faire de nous des exécutants soumis à toutes les contraintes.

Il fallait se mettre aux NORMES étranglés comme tant d'artisans, de petits commerçants. Construire des boxes "aux normes" et d'urgence sous peine de sanctions pour les bêtes comme pour les bénévoles. Bon sang qu'étions-nous devenus!! Il suffisait aux controleurs d'ordonner, de cocher des cases mais jamais de se demander avec quel argent réaliser leurs oukases !!.

Que de nuits d'insomnie et de désespoir devant le regard de nos pauvres bêtes. Qu'allaient-elles devenir.

Les communes étant responsables des animaux errants, il leur faudrait s'affilier à une fourrière commerciale où il faut obligatoirement du profit! Ramassées par ses services au rendement, les blessés, les accidentés ne peuvent être soignés en raison du coût, les vieux, les malades, les non réclamés dans les délais ---piqués---Ceux dont les maîtres ne peuvent payer les indemnités journalières de fourrière ---piqués---, car non rendus sans paiement malgré leur désespoir parfois.

Nous fimes la chasse aux subventions partout et n'eûmes que des refus pour des investissements exigés par les services publics.

Nous n'eûmes pas un centime et je le précise. Nous n'avons pas de MERCI à dire !!.

Ce sont nos dons privés qui ont tout financé et ce sont les contribuables qui en bénéficient ce qui est assez rare pour être signalé

Cela ne nous empêche pas d'être insultés, traités comme des larbins par des gens qui s'imaginent avoir tous les droits et exiger de nous tous les devoirs. Celui de les supporter même quand la bêtise, la grossièreté, la violence atteignent des sommets.

Ce que nous avons fait, nous l'avons fait par nous mêmes, et les gens normalement éduqués savent reconnaitre l'intéret pour toute la région de notre oeuvre dont nous pouvons être fièrs.

C'est là que commencent les chapitres de la c...... administrative, à force j'en aurai rédigé l'encyclopédie.

CHAPITRE 2

   Il faut maintenant construire des boxes dans les plus brefs délais, harcelés par un service pendant qu'un autre freiné des 4 fers parce que "nous ne sommes pas des éleveurs" nous n'avons donc pas les même droits puisque chez nous il n'y a pas de profit.

   Interdiction de construire une ligne continue, un éleveur le peut, nous NON. Eventuellement on pourrait à condition d'entrer dans le long et coûteux parcours architecte, fouilles etc etc... Voila pour nous pauvres sans but lucratif.

    La DDE nous a gentiment renseignés et je remercie une charmante dame compréhensive mais n'y pouvant rien.

   Le seul moyen d'en sortir , construire des modules de 20 m2 pas un de plus et les séparer par des espaces de 2 mètres !! ce qui signifie : 5 murs de séparation et 5 grilles de plus à payer, des couloirs de courant d'air sur notre terrain éventé, moins de chaleur aux extrémités des modules.

   J'ai cru à une surface de 20 m2 utiles. Erreur 20 m2 c'est la surface autorisée mais pour les toitures !!. Je voulait bien sur des toits débordants qui protégeraient les chiens, mais aussi le personnel des intempéries. On nous rebat les oreilles en isolations, protections en tous genres pour l'écologie mais la réalité est tout autre.

   On refait les plans, les toits rognés, nos modules atteignent encore l'impensable 10 cm2 de trop sur 10 m de longueur !!

   Il faut refaire les plans 3eme édition !! pour un centimètre de largeur de toit.

   Voila pourquoi les jours de pluie, de neige, de vent, je pense aux pauvres bêtes et aussi au personnel qui auraient de bien meilleures conditions de vie si nous n'étions pas soumis aux oukases imbéciles de quelques abrutis coupés des réalités, les Ubu du 21eme siécle qui paralysent toute initiative à l'abri de leurs douillets statuts.

   Dernières nouvelles si nous avions pu attendre que l'auteur de cette c....... soit remplacé nous aurions le droit maintenant à des modules de 40 m2 soit : mes chers avant-toits sur de plus grands espaces intérieurs. 

   Que sommes-nous ? où est notre liberté ? Suivant qu'on tombe sur des abrutis ou sur des réalistes, nous n'avons comme nos pauvres bêtes qu'à subir.

   France dernière république soviétique en Europe.

Ce qui nous vaut encore de passer pour des imbéciles aux yeux de ceux s'étonnent de ces modules à courant d'air.

CHAPITRE 3

   Il faut aussi rénover l'habitation, c'est à dire bureau chatterie mais aussi le logement de la gardienne. Portes, fenêtres, volets bien vétustes.

   Surprise la TVA sur ces produits est pour les particuliers à 5,5. Pour nous c'est à 19,6 !!!. Nous trainons une tare rédhibitoire, générosité et dévouement à l'intéret publique mais pas de profit. Donc pas d'avantages. Il a bien fallu payer les boxes, il n'y a pas de raison qu'on nous encourage de quelque façon que ce soit.

   Nous installons une infirmerie et nous l'apprécions en permanence, cette semaine encore on nous amène un petit Spitz dans un état de saleté tel qu'on ne pense pas à le photographier mais à le mettre au bain de suite. Son derrière est recouvert de grelots d'excréments que Madame Pereira est obligée de couper, les puces courent le long de ses bras l'eau du bain en est toute noire. Mais c'est un petit chien racé, heureux de son bien-être qui court partout jouer avec les autres, et se rouler sur le dos avant de s'endormir dans son panier. Vive la baignoire et le bonheur de cette petite bête fait oublier tout le reste.            

CHAPITRE 4             

   Pour mettre la propriété qui nous appartient, acquise par un don, à l'abri des "prédateurs", je décide de changer les statuts et d'encadrer l'association propriétaire par des règles de fonctionnement controlées rigoureusement par un collège de maires de l'arrondissement chargé de veiller à l'usage des fonds dans une transparence absolue.

   Cette initiative nous vaut les félicitations de nos chers "30 millions d'amis" qui en reconnaissent la pertinence.

   Pour modifier les statuts il faut organiser 2 assemblées générales ce que nous faisons, les 2 derniers samedis de mars 2005.

   Les nouveaux statuts adoptés je les dépose à la sous préfecture le 1er mardi d'avril 2005. La préposée au service est en congé de maladie pour un mois. A son retour débordée elle ne peut traiter le dossier que le 9 juin. C'est cette date qui est retenue et nous vaut "une accusation de retard" du délai de 2 mois, et les conséquences vont suivre bien entendu...    

CHAPITRE 5

   Après ces efforts très lourds nous pensions avoir la paix. Que NENNI. Désormais, nous étions dans le collimateur, en France quand on commence à améliorer, on entre dans un cycle infernal.

   Nous avons l'autorisation d'avoir 50 chiens au refuge. Ce nombre est en hausse constante. Pourquoi ? Parce que de pauvres bêtes sont larguées tous les jours par des êtres sans conscience, sans scrupules qui ont l'habitude de rejeter leurs responsabilités et de se défausser sur les autres. "Ils sont là pour cela".

   Inspection tout est bien mais le "crime" est constaté, il y a 54 chiens l'intolérable !!! Le rapport stipule "avertissement avant PV au procureur" .

   On reconnait que l'installation sur 1 hectare, des bâtiments, des boxes aux normes, des espaces de détente tout et OK !! mais "on" applique la loi, et on ne discute pas. Il faut rester à 50 chiens. La  solution, nous devons piquer tous les jours les plus vieux chaque fois que des plus jeunes entrent.

   Pour nous. C'est NIET !!! Nous n'avons pas un refuge pour en faire un abattoir.

   Nouvelle inspection, il y a 59 malheureux !! Cette fois le délit est caractérisé. Voilà le PV au procureur. Nous sommes des délinquants. Sommés de régulariser notre situation. Cela s'appelle devenir  "installation classées". J'explique. Au 51ème chien nous entrons dans la même catégorie  que la "ferme des 1000 vaches" avec usine de méthanisation qui est en cours de création à Buigny st Maclou justement.

   Nous devons déposer le même dossier !! aux mêmes services.Vous avez bien lu. Le refuge existe depuis 20 ans c'est autorisé. Mais pour 50 chiens. Nombre dépassé, changement de catégorie, il nous faut entrer dans les fameuses installations classées et fournir le même dossier que pour 1750 têtes de bétail 1000 vaches et leurs veaux.

   Pour nous tout existe et il n'y a rien à construire rien à changer tout est installé peu importe, le dossier dort, être le même que pour tout sortir de terre sur un projet "monstrueux".

   Impossible de faire comprendre cela aux autorités et à leurs représentants qui refusent de voir la différence.

   On me demande un dossier en 4 exemplaires à déposer à la préfecture, je le redige. 2 mois après, on me le renvoie IRRECEVABLE parcequ'il faut 14 exemplaires plus 1CD ROM et à déposer à la direction des services vétérinaires.

   Je m'exécute la rage dans l'ame, mais tout sera fait pour sauver nos malheureux.

Dossier à suivre.

   En 2011 ce n'est pas encore fini. Voilà seulement 5 ans qu'on me pourrit mes jours en me demandant: justificatifs et autres c......

Vous allez voir ....

CHAPITRE 6 

 DSCN0293

   J'ai passé des semaines à composer ce dossier !! il m'a fallu joindre des cartes géographiques sur l'hydrographie, la géologie, les larris, les captages d'eau etc !! j'ai du faire la liste des plantes de la région, de la flore et de la faune, préciser les noms des produits utilisés par les cultivateurs, recenser les bâtiments dans un rayon de 5 km, calculer la distance des éléments du patrimoine, château, chapelle etc !  établir la monographie de Buigny st Maclou en donnant la liste des commerces, entreprises et fermes etc !!!

   J'ai du rédiger la fameuse ETUDE d'IMPACT; ce qui signifie, prévoir toutes les conséquences sur l'environnement et autres aneries !! tout cela pourquoi ? alors que tout existe, rien ne change, qu'aucune construction n'est nécessaire que nous ne touchons à rien !!! alors pourquoi ? UNIQUEMENT POUR DEVENIR INSTALLATION CLASSEE comme la ferme de 1750 têtes de bétail, qui, elle va défigurer l'environnement tout cela pour quelle raison, UNE SEULE; être en règle pour avoir le droit de dépasser 50 chiens et de ne pas les piquer au 51ème ! 

Ce dossier n'est qu'un début,

Il a été perdu dans les services !!!! et nous allons tombés des nues le jour ou considérés comme ne l'ayant pas déposé ;;; madame Pereira a fait une crise cardiaque en recevant l'avis suivant ;;;

"" Vous avez fait ! l'objet d'une enquête judiciaire pour EXPLOITATION ILLICITE d'UN CHENIL vous êtes passible d'une sanction de 75000, je dis bien soixante quinze mille euros d'amende et 2 ans de prison ""

Voila comment en France on traite le dévouement et la générosité, mais à ceux qui font du fric, sans scrupules on décerne la LEGION d'HONNEUR !!!

CHAPITRE 7        

   Dans le même temps l'administration a reçu les statuts modifiés mais ne les a pas lus ou comment ?

Rien n'a changé. Le bureau reste le même. Nouveaux ? Qui sont les nouveaux ? Présidente, Vice Présidente, Trésorière, Secrétaire, sont toujours les mêmes.

   Et c'est écrit dans les statuts déposés en avril 2005 !! à la Sous Préfecture.

 Je ne sais dans quel esprit ces renseignements précis sont tombés, mais une imagination fertile a conclu à cette interprétation.

"Changement des responsables sans que Mr le Préfet en ait été averti !!

Pour faire du zèle Champion !!

Ce nouveau délit imaginaire nous vaut une inspection.

"On" nous dit que tout est bien et "on" ne pose aucune question sur les délits dans un cerveau fertile.

   C'eut été trop simple, il nous aurait suffi de nous expliquer en sortant nos statuts.

   Mais avec des bénévoles en l'absence de profit, on ne discute pas, on tranche quitte à décourager toutes les bonnes volontés.

   Combien de fois aurions nous pu mettre la clé sous la porte, mais l'administration sait bien qu'elle peut "massacrer" car nous ne pouvons abandonner nos pauvres bêtes.

Là, ils commencent à s'inquiéter des réactions de la bête et les responsables me téléphonnent pour "édulcorer" le traitement de l'affaire.

Mais la procédure lancée ne peut être arrêtée même s'ils la regrettent.

   Je me rends donc devant le délégué des procureurs et stupeur, je découvre un magistrat merveilleux qui me dit d'emblée "Je me demande ce que vous faites là, on devrait vous féliciter".

Dites moi tout, j'enverrai le rapport.

Je dis Tout, Tout et ce rapport sera absolumenrt conforme, je menace de porter plainte pour inspection non conformes, c'est à dire sans l'entretien oral obligatoire permettant à l'inspecté de se justifier, avant le rapport écrit qui doit suivre l(entretien, et ne pas l'oublier au détriment de l'inspecté.

   Je pose la question? oserait-on agir de cette façon avec les éleveurs ? Non pour une raison les bénévoles qui se dévouent sont des "minables". Il n'y a pas de fric en jeu alors on peut les traiter comme des moins que rien.

   C'est à voir et ras le bol c'est parti.

J'envoie tout le dossier à l'Elysée par un sénateur qui le remet en main propre au directeur de cabinet.

Voila à quoi Eliane Lecuyer occupe ses jours depuis 2005. 

CHAPITRE 8                   

batiment canalisations 

   Le jour de cette inspection les employés du chantier ont jeté des détritus dans la canalisation d'un module de boxes.

   Voyez cette grille en fonte une eau limpide sans impureté stagne sur 1m2 et l'herbe en est ravie. Mme Pereira le fait remarquer lors de l'inspection et fait constater que le responsable est parti racheter un tuyau pour le changer l'après-midi même.

Réponse. Ce n'est rien.

Le rapport arrive avec une mise en DEMEURE adressée au: Sous-Préfet ,à la DDASS, au lieutenant colonel, commandant le pelonton de gendarmerie de la Somme pour atteinte grave à l'environnement.

   Les gendarmes sont hilares, il n'y a plus aucune trace d'eau, fuite réparée depuis longtemps. Mais ils rient de leur déplacement quand leur présence serait souhaitable ailleurs.

   La mise en demeure nous donne 6 mois pour remise en état.

Ce fut remis en état 1 heure après l'inspection.

Je pose la question,

Si c'était "une atteinte grave à l'environnement, nappe etc pourquoi nous donner 6 mois.

Et si ce n'était pas si grave pourquoi ce cirque administratif coûteux en mobilisation de: x services, papasseries, déplacements.

Je vous dis qu'Ubu n'est pas mort. On peut le rencontrer dans l'administration ...un peu partout.  

CHAPITRE 9

   Je suis obliée de refaire le dossier. 14 exemplaires + 1 CD Rom

   Mais le jour où j'ai terminé la corvée, le précédent a été retrouvé.

   De toute façon, il ne convient pas !!!.

   Voici la 3ème édition. Pendant ces moments de folie, rien n'est épargné.

   Mme Pereira reçoit cet avis. Vous avez fait l'objet d'une enquète JUDICIAIRE menée par la DSV.

   Criminels, pas moins !! Voila je vous dis, comment on traite des bénévoles, des gens qui se dévouent 365 jours par an et ceux qui donnent leur argent pour le service des autres sans contrepartie. Alors qu'il y a tant d'abus de biens sociaux, de prévarications, de prise d'intérêt illicites non poursuivies, c'est nous qui faisons l'objet d'une enquête JUDICIAIRE 

Mme Pereira est convoquée devant le délégué du procureur pour " rappel de la loi "

La pauvre, qui même la nuit répond au teléphone, a un nouveau malaise et s'effondre

Je me fait donner pouvoir pour m'y rendre à sa place prête à " ferrailler " tant la rage me secoue, j'en tremble. C'en est trop.

  J'écris à la DSV et les informe que je dépose une plainte pour procédure ABUSIVE et que j'en adresse copie à l'Elysée etc, avec toutes les preuves de leurs erreurs aboutissant à un harcélement intoléable.

CHAPITRE 10                

   Les documents sont transmis au ministère de l'agriculture, qui demande l'explication de ce harcèlement.

   La réponse est claire, nous rendons un grand service dans la région et notre utilité est incontestable. Le refuge est très bien tenu et les bêtes très bien soignées. Mais un seul reproche le surnombre. Nous en avons plus de 50.

   Désormais on nous traite avec beaucoup de gentillesse, les rapports sont bien différents, et on m'explique comment refaire le fameux dossier.DSCN0147DSCN0148 

Le voilà

   Hélas ce n'est pas fini. Il doit être présenté par un cabinet spécialisé comme pour la ferme des "1000 vaches" soit 1750 têtes de bétail.

   Coût 10000 euros.

 L'eusses-tu cru, mon ami?

51 chiens c'est devenir "installation classée" et c'est le même processus que pour 1750 bovins, 100000 poules, 10000 porcs..... 

CHAPITRE 11.

photos dossier 2010photos dodssier dsv 2010 2   Cette photo représente un seul exemplaire du Dossier présenté cette fois de manière professionnelle comme exigé ! les même dossiers que pour la ferme des 1000 vaches, soit 1750 bovins enfermés dans d'immenses batiments avec usine de méthanisation !! puisque notre refus d' euthanasier nous oblige à entrer dans la même catégorie: appelée INSTALLATION CLASSEES !!!

   Tout ce qu'on m'a fait faire ne suffit pas, il faut le dossier pro à 10000 euros !!! j'ai honte pour mon pays qui applique des réglements absurdes, sans que l'on puisse s'expliquer et faire comprendre la différence entre une exploitation démentielle axée uniquement sur le profit et une oeuvre d'utilité publique, et ne veut pas voir le dévouement et la générosité de bénévoles qui donnent tout, sans but lucratif !!!

   Alors, 10000 fois merci au cabinet  CERDIS ENVIRONNEMENT qui nous fait le superbe cadeau : ce monument à la gloire de la tatillonnerie administrative française. GRATUITEMENT, pour l'AMOUR des ANIMAUX : bénévolat encore merci !!!

CHAPITRE 12.

La clôture

   Le refuge est clos de plaques de ciment vétustes et cassées. Nous attendons depuis des années la possibilité d'engager une dépense importante.

   Février 2011, nous y sommes.

   Nous demandons au cultivateur voisin l'autorisation d'empiéter de 50cm sur ses terres, à cette saison, pour permettre au petit bull d'enlever les plaques défectueuses.

   Aucune réponses à plusieurs lettres.

   Mais lorsque l'entrepreneur arrive, c'est la stupeur. Interdiction par le maire de poser les plaques.

   Enlever des plaques cassées pour les remplacer au même endroit par des plaques neuves c'est encore une faute inadmissible.

   Il nous autorise à poser des plaques sur un mètre de hauteur mais du grillage au dessus !!! et nous oblige à reculer de 0,50m sur tout le périmètre.

   L'entrepreneur doit remballer 300m linéaire de plaques... et faire confectionner des plaques de grillage, 300m linéaire.

L'écartement des poteaux est de 2,50m, les plaques de grillage standart de 2m.

   Il nous faut payer un supplément car nous ne pouvons utiliser les plaques standart ça continue.

   Mais la suite est encore plus intolérable.

   Pour l'environnement, le paysage, le site, on nous donne le choix.

ou PEINDRE 300m2 de plaques de ciment en VERT

ou PLANTER dans les 50cm spoliés des arbustes !!toujours pour l'environnement.

   C'est un déni de réglementation. Les arbustes doivent être plantés à 50cm de la limite du terrain, cela signifie sur les plaques !!! Comment planter sur les fondations des plaques.

   L'absurdité continue, voila 20 ans que nous la rencontrons dans sa splendeur.

   Les plaques laissaient un terrain net, soigné pour le voisin. Plantons et ce sera la porte ouverte à tous les litiges.

   Nous serons à moins de 50cm, les branches empiéteront sur son terrain. Des guéguerres à n'en plus finir.

   Plantons des lierres. Exécution. Comme prévu le tiers des lierres est mangé par les lapins dans la semaine, le reste un peu plus tard .

   Pour vour permettre d'apprécier l'utilité de la peinture, des plantations et l'atteinte à l'environnement causé par une clôture neuve en plaques, je vous offre la vue aérienne du site.

   Vous comprendrez !!! Quand on veut tuer son chien !! C'est facile, mais empêcher les loups d'envahir les terrains en dehors c'est un autre problème.vue aérienne1  

Je vous laisse apprécier la nécessité de peindre en vert la clôture en plaques de ciment !!!! l'environnement serait irrémédiablement gaché si il n'y avait ni peinture, ni plantations à l'extérieur !!! et comment se fait-il que ces plaques sont posées par des particuliers dans les villages et les villes sans que personne n'y voie à redire!!! même les voisins n'exigent pas de peinture sur leur face !!

Attendons, le site, le projet grand site vont en voir d'autres, mais là, on ne dira rien et tout sera accepté.vue aérienne 2 

suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guidé 14/02/2012 09:43


Je suis scandalisée. Comme toujours, les malhonnêtes n'ont pas de poursuite mais les honnêtes au coeur tendre qui recueillent les chiens battus ou errants sont poursuivis. Où est la faille ?
C'est ça la justice en France. A vomir.

dadafool 26/10/2011 21:50



c'est vraiment inimaginable !


Bon courage



jean 04/10/2011 08:11



au 111 route de paris a abbeville des chiens (avant 3 maintenant ,sur un )enfermés depuis 1 an dans la cour dans un batiment en tole metallique  en plein soleil , 35 degrés dedans ca doit
etre un four et plein excréments (ben oui )et alimenté si ont peu dire tout les 3 jours (ne voyent jamais la liberté pourtant il y a la place !prevenu plusieurs fois la SPA mais rien ne bouge !
Ont vas attrendre qu'il meurent ou quoi ?enfin j'en entend encore un qui hurle doucement ! 


Il faudras emfermer les maitres a leurs tour dans ce batiment ,inhumain tout ca !!



Sylvie D. 25/09/2011 06:09



He bien, la bêtise humaine va loin !! RDV pour le chapitre 3, gros bisous à vous toutes. (sylvie, maman de windy).



dadafool 15/09/2011 23:34



Et bien !!!
1er épisode très explicite !
oui c sûr vous pouvez être fiers de votre super refuge
bravo et merci pour votre dévouement
BON COURAGE